Dom Juan, mis en scène par Julie Brochen

J’ai suivi pendant plusieurs semaines la création de Dom Juan mis en scène par Julie Brochen, alors directrice du Théâtre National de Strasbourg. La distribution était audacieuse – des élèves de l’Ecole du TNS, des comédiens de la troupe, et un comédien issu de la première promotion de l’Ecole de 1954.

J’aime montrer ce qu’il est parfois difficile de voir, de saisir – le travail de recherche et de création artistique. Celui de la metteuse en scène qui part d’un texte de notre patrimoine, pour raconter une histoire qui nous enseigne, encore aujourd’hui, sur nous-mêmes. Celui des comédiens, à la fois sur les mots, le corps et l’intime. Où va-t-on chercher lorsque l’on devient un autre sur scène ? Comment être soi et être un autre – être un autre tout en restant soi.

En plongeant au cœur des répétitions, j’ai cherché à dépeindre la complexité des étapes et des métiers qui permettent d’arriver à la création d’un spectacle dans une aventure collective au sein d’une institution culturelle française, et révéler ainsi l’insaisissable, l’indicible du travail théâtral de mise en scène et de jeu.

RéalisationBlandine ArmandImageLaurent Feinard - Blandine ArmandSonAline HuberMontageBlandine ArmandProductionLes Films de l’Etranger | Philippe AvrilFormat52 mn - 2012Autres films
sur l'artiste
Le Voyage Immobile

RéalisationBlandine ArmandImageLaurent Feinard - Blandine ArmandSonAline HuberMontageBlandine ArmandProductionLes Films de l’Etranger | Philippe AvrilFormat52 mn - 2012Autres films
sur l'artiste
Le Voyage Immobile